Plouf et c’est fini!

La dernière journée entière débute avec un voyage de deux heures et demie. Nous nous sommes tout d’abord rendus au village de Santa Fé d’Antioquia. Ce dernier est un village typiquement colombien, même un peu trop (vieux messieurs habillés en cow-boys avec des ponchos au cœur d’une place idyllique en train de fumer).  Grâce à Rodrigo, grand négociateur, beaucoup de brols sont devenus moins chers.

Une de nos vues du trajet
Une de nos vues du trajet
L'église enpigeonnée de Santa Fé
L’église enpigeonnée de Santa Fé
Une rue de Santa Fé
Une rue de Santa Fé

Sous une grande chaleur (30°-40°) à Santa Fe, nous nous sommes dirigés vers un parc aquatique. Au parc, nous avons tous perdus nos appareils photos donc voici une photo d’internet!

La détente de tous
La détente de tous ! (http://hostallafinca.com/activities)
Publicités

Une journée diversifiée et bien remplie

Le matin du 23, les Salésiens nous ont fait visiter l’entièreté de leurs projets à  la ciudad don Bosco. Nous avons pu découvrir leur palette d’ateliers. Ces ateliers sont super bien équipés et propres. Le but de ces ateliers est de former les jeunes à pouvoir entreprendre une vie indépendante quand ils quitteront la ciudad. Nous avons été, pour la plupart, ébahis par le fait que tout soit si bien géré.

L'atelier de Metallurgie
L’atelier de métallurgie
La menuiserie
La menuiserie
Quand Rodro n'y est pas, père Ignace est là
Quand Rodro n’y est pas, père Ignace est là
L'atelier d'imprimerie
L’atelier d’imprimerie

Le même matin, nous avons été accueillis au collège bénédictin de Medellín. La rencontre s’est déroulée en anglais pour faciliter la communication dans les deux camps. Les élèves du collège nous ont fait faire un petit tour de l’institution. Après cela, nous avons participé à une entrevue sociale avec nos hôtes, qui consistait en la prise de rendez-vous pour briser la glace. Nous avons ensuite pris le repas avec les moines.

Le père abbé bénédictin nous accueillant au collège bénédictin de Medellín
Le père abbé bénédictin nous accueillant au collège bénédictin de Medellín
Une rencontre avec nos homologues colombiens
Une rencontre avec nos homologues colombiens

Dès lors, Mme Coupé nous a emmenés à Moravia,un quartier,  qui à la base était une décharge. Ce quartier est en pleine métamorphose. Ce sont les femmes du quartier qui gèrent ce projet.Ces dernières ont entrepris le projet, qu’elles font en surplus de toutes leurs activités quotidiennes, de recouvrir la montagne de déchets par des fleurs. La couche d’immondices en a surpris plus d’un de même que les maisons entièrement bâties en matériaux de récupération.

P1010946

Avant
Avant
Aujourd'hui
Aujourd’hui
Le projet des femmes de Moravia
Le projet des femmes de Moravia
Un exemple type de la misère de Moravia
Un exemple type de la misère de Moravia
Une maison d'invasion
Une maison d’invasion
Les couches "géologiques" d'ordures
Les couches « géologiques » d’ordures

La journée s’est terminée par la rencontre avec d’ex-guérilleros, chicos et chicas, du conflit armé colombien ( FARC, ELN, Paramilitaire). Nous avons été surpris par l’ouverture d’esprit de ces derniers car ceux-ci ont vécu les plus affreuses atrocités du monde. Nous avons aussi eu l’occasion de rire avec eux, ce qui était émouvant.

La rencontre avec un ex guerillero
La rencontre avec un ex-guérillero
La visite de leur maison d'accueil
La visite de leur maison d’accueil
L'amusement est sans frontières
L’amusement est sans frontières

Des petites graines aux belles plantes

La journée débuta très difficilement à 5:00 pour nous ce matin…Mais nous nous sommes faits accueillir très chaleureusement à Titiribi, après un voyage de 3:45, par une foule de petits Colombiens. Ils nous ont fait visiter leur école/atelier de village, où l’on s’est vite senti chez soi !

Bienvenue !!!
Bienvenue !!!
De la Belgique à la Colombie
De la Belgique à la Colombie
 Une des anciennes élèves bénéficiant d'une bourse Becamos ( une oeuvre belge) avec Françoise Coupé
Françoise Coupé et une des anciennes élèves ayant bénéficié d’une bourse Becamos (programme dépendant de l’OB-CE)
Un îlot maredsolien en Colombie
Un îlot maredsolien en Colombie
Au salon de Maredsous
Au salon de Maredsous
Juan-Sebastian, notre accompagnateur à Medellín
Juan-Sebastian, notre accompagnateur à Medellín
Le jeu de la grenouille, une manière de socialiser avec les Colombiens
Le jeu de la grenouille, une manière de socialiser avec les Colombiens
La pena du jeu de la grenouille
La peña du jeu de la grenouille
Une autre pena du jeu de la grenuoille!
Une autre peña du jeu de la grenouille!
La pâtisserie où nous avons dégusté des viennoiseries locales
La pâtisserie où nous avons dégusté des viennoiseries locales
L'atélier de couture des mères.
L’atelier de couture des mères du village.
Le gringo essayant de passer son bac
Le gringo essayant de repasser son bac

Après cette visite, nous nous sommes dirigés vers une ferme de café. Là, on y a appris tout de la graine à la tasse en passant par toutes les étapes intermédiaires, sous une chaleur accablante. Nous avons mis la main à la pâte, c’est-à-dire que nous avons planté des graines, récolté manuellement les cerises contenant les graines et fini le tout par une longue conversation sur la transformation et la dégustation du café.

Coffee time
Coffee time
Vue sur la garderie de la ferme
Vue sur la garderie de la ferme
Juan Valdez
Juan Valdez
Tout le monde au travail
Tout le monde au travail
(clap clap) HOLA !!!!
(clap clap) HOLA !!!!
Les mygales nous envahissent.
Les mygales nous envahissent.
Mme DePauw s'amuse
Mme De Pauw s’amuse
Trop de caféine tue la caféine
Trop de caféine tue la caféine
Le café ne nous réussi pas
Le café ne nous réussit pas
Des cerises de café non mûres
Des cerises de café non mûres
Rodrigo en pleine récolte
Rodrigo en pleine récolte
Dure dure de sortir des plantations
Dur dur de sortir des plantations
Des cerises mûres
Des cerises mûres
Dr Dhyne contrôle la marchandise
Dr Dhyne contrôle la marchandise
Les différentes étapes de la torréfaction
Les différentes étapes de la torréfaction
De la cerise à la tasse
De la cerise à la tasse
La mafia
La mafia
La plantation
La magnifique plantation

Jusqu’au 7ième ciel ! (hmh)

Nos hôtes nous ont chaleureusement accueillis ce matin par un p’tit dej’ spécial en l’honneur de nos fêtes nationales successives (20 et 21 juillet).

Mélange de saveurs !
Mélange de saveurs !

Dès lors, un long trajet s’impose avec ses péripéties.

Le paysage!
Le paysage!
Traversée de rats en furie!
Traversée de rats en furie!
Renchooonn ! OUAAAIIIS !
Renchooonn ! OUAAAIIIS !
M. Pipi et son arrêt d'urgence 2
M. Pipi et son arrêt d’urgence 2
Yo les gars!
Yo les gars!

Arrivés à l’abbaye bénédictine de Guatapé, nous nous sommes empressés au baños pour ensuite assister à notre deuxième messe du séjour. Une fois la messe finie, une visite de l’ensemble de l’abbaye est de rigueur (cloître, jardins, bibliothèque,..etc). L’abbaye en elle-même nous a surpris par sa petitesse et sa simplicité par rapport à Maredsous. Le repas de midi fut pris avec les moines qui n’ont pas hésité à nous parler malgré la différence linguistique.

L'avant de l'abbaye
L’avant de l’abbaye
Le cloître
Le cloître
Les jardins
Les jardins
Crux sancti patris benedicti, le même symbole que notre écusson !
Crux sancti patris benedicti, le même symbole que notre écusson !
PF est partout !
PF est partout !

Guatapé est un village colombien idyllique réputé pour ses frises colorées se situant sur la façade des maisons. Ce village est assez particulier par le fait que, si nous nous y étions rendu il y a 25 ans, nous nous retrouverions au cœur d’un conflit armé. Après une longue balade de 15 min, nous nous sommes tous assoupis dans le bus!

Un exemple de fresques à Guatapé
Un exemple de fresques à Guatapé
Une parmi les plusieurs rues colorées
Une parmi les nombreuses rues colorées
La mini chivas!
La mini chivas!

Pour terminer la journée nous nous sommes préparés mentalement à affronter les 740 marches jusqu’au sommet du rocher d’El Peñol. La vue du sommet est à couper le souffle tout comme les 740 marches !

El Peñol vu de loin
El Peñol vu de loin
De près, avec 740 marches
De près, avec 740 marches
La vue à couper le souffle
La vue à couper le souffle
Les courageux au 7ième ciel !
Les courageux au 7ième ciel !
Après l'effort le réconfort !
Après l’effort le réconfort !

VIVA BELGICA DE COLOMBIA !!!!!!

De la rue à la ciudad

Le lundi 20 juillet, jour de la fête nationale colombienne, nous avons visité deux endroits à Medellín centre: le plus grand aquarium/parc scientifique d’Amérique latine et le patio don Bosco.

La visite du parc scientifique fut l’objet de la découverte de beaucoup d’expériences scientifiques et d’animaux.

Le parc explora
Le parc Explora
Les gorilles sous la brume
Les gorilles dans la brume
Une myriade de couleurs
Une myriade de couleurs
Un poisson scalaire
Un poisson scalaire, Mr Dhyne dit que ce n’est pas un vecteur
Un poisson chirurgien
Un poisson chirurgien
Un axolotl
Un axolotl
Sourie! Vous êtes filmés!
Souriez! Vous êtes filmés!
Le Boa constrictor
Le Boa constrictor
Un serpent corail, nous l'avons également trouver dans une des  salles de bain...
Un serpent corail, nous l’avons également trouvé dans une des salles de bain…
Attention, ça va craquer!
Attention, ça va craquer!
Dr. Dhyne évite Tchernobyl!
Dr. Dhyne évite Tchernobyl!
Il en en faut peu pour être heureux !
Il en faut peu pour être heureux !
Maredsous marche sur Medellín
Maredsous marche sur Medellín

La première étape du passage de la rue à la ciudad est le patio don Bosco situé en plein centre de Medellín. Ce centre accueille des jeunes garçons dès l’âge de 8 ans ayant souvent subi des atrocités que l’on retrouve dans le monde de la rue des grandes villes. Ceci dit, ce  ne sont pas des enfants soldats. Ils nous ont permis de visiter leurs dortoirs, classes et salle de détente. Malgré les difficultés de ces jeunes, ils se sont réjouis de nous faire une petite improvisation de danse et d’inviter certaines filles à danser ! Nous en sommes ressortis émus aux larmes…

La mise en situation
La mise en situation
Le dortoir
Le dortoir
Home cinema
Home cinema
La fanfare de la ville
La fanfare de la ville
L'impro de danse
L’impro de danse
Du rire aux larmes!
Du rire aux larmes !

Un mélange de culture

Après un réveil plutôt difficile pour les garçons (abandonnés par les filles!!!), nous avons assisté à notre première messe colombienne en français et en espagnol. Ensuite nous avons coordonné nos pas avec des Colombiens de 3 projets différents: Becamos ( de Françoise Coupé), Project’arte  (de Christine Meert) et la Ciudad Don Bosco ( présenté par Juan-Sebastian). Nous avons pris part à diverses activités, qui nous ont permis de nous mélanger comme, par exemple, la présentation de nos pays respectifs au moyen de dessins et de chants.

En pleine préparation
En pleine préparation
L'art sous toutes ses formes
L’art sous toutes ses formes
Préparation des Profs
Préparation des Profs
Une des présentations belges, Fornmidable #Stromae
Une des présentations belges, Formidable #Stromae
On a soif!
On a soif!
Les écrits de notre hymne
Les écrits de notre hymne national
Les sirènes et l'hymne national!
Les sirènes et l’hymne national!
Nos rêves belgo-colombiens
Nos rêves belgo-colombiens
Les gringos parmi la masse
Les gringos parmi la masse

Après ce moment de partage, nous avons échangé des jeux avec les Colombiens des différentes œuvres. Ce fut très divertissant et drôle !!!

Le jeu du pollo
Le jeu du pollo

Nous nous sommes ensuite rendus au musée d’Antioquia au centre ville de Medellin. Ce musée est réputé pour ces œuvres de Botero, un peintre et sculpteur natif de Medellin célèbre pour ses accentuations de traits corporaux généreux.

Pour traduire le son des mitraillettes, les Colombiens convertissent le son des mitrailletes en musique
Pour traduire le son des mitraillettes, les Colombiens convertissent le son des mitraillettes en musique
Une voiture piégée des années 80s
Une voiture piégée des années 80
La mort de Pablo Escobar
La mort de Pablo Escobar
La colombe de la paix
La colombe de la paix

Nous avons finalement terminé la journée par la visite d’un gigantesque centre commercial dernier cri colombien, qui était même muni d’un parc d’attraction. C’était une activité fort européenne par rapport à la norme colombienne.

Le parc d'attraction du centre commerciale.
Le parc d’attraction du centre commercial.